Détail de l'information archivée

13e Sommet de la Francophonie, le bilan

Au terme de la rencontre rassemblant les chefs d'États et de gouvernements...

Au terme de la rencontre rassemblant les chefs d'États et de gouvernements, les membres de la Francophonie peuvent se réjouir des avancements.

À l'issu des travaux, les chefs et représentants des juridictions ont adopté la Déclaration de Montreux et neuf (9) résolutions. Le document rappelle la vision et les valeurs de la Francophonie, sa place sur le plan mondial, son implication dans les préoccupations environnementales, l'évolution du français dans le monde et beaucoup plus encore.

Nous mettons à votre disposition les documents rédigés :

Cinq (5) États se sont joints à l'OIF à titre de membres observateurs faisant passer à 75 le nombre total d'États et gouvernements de la Francophonie. Il s'agit de la Bosnie-Herzégovine, des Émirats arabes unis, de l'Estonie, du Monténégro et de la République dominicaine.

Le Sommet a été aussi l'occasion de réélire Abdou Diouf au poste de Secrétaire général de la Francophonie.

Des pactes linguistiques ayant pour objectif de renforcer la place du français au Liban, aux Seychelles et à Sainte-Lucie ont été signés par le Secrétaire général et les chefs d'État de ces trois (3) pays. Les voici :

Le 14e Sommet se tiendra à Kinshasa, la capitale et plus grande ville de la République démocratique du Congo. 

Communiqué de presse sur la clôture du 13e Sommet de la Francophonie à Montreux.  (21 Ko)

Association internationale des procureurs et poursuivants francophones
Tous droits réservés